Commencer à courir : 3 conseils AVANT de débuter la course à pied

Retrouver la motivation

En général, commencer à courir démarre avec une envie forte. Vous avez envie de chausser vos chaussures et de sortir courir ? Mais vous bloquez. Vous n’osez pas. Et si on vous regardait bizarrement ? Ou encore, et si on se moquait de vous et votre « grand âge » ? Et si vous ne saviez pas où aller ? Suite à différentes discussions, je me suis rendue compte que certaines personnes avaient besoin d »étapes intermédiaires avant de commencer à courir

1. Avant de commencer à courir : Marcher

Oui, oui, avant de commencer à courir, vous pouvez marcher. Je m’explique. Vous n’osez pas, pour des raisons propres, sortir pour courir. Je vous invite à sortir marcher mais pas n’importe comment. Vous habitez à un endroit X situé sur une carte (ou sur Google Map). Vous établissez un parcours de 2,5 km à partir de chez vous. Il faut que ce parcours soit un parcours où vous pourriez potentiellement courir. Vous voyez +/- jusqu’où vous pouvez marcher 2,5 km, alors sortez! Pas  besoin de chaussures de running ou de vêtements de sport pour le moment. Pas de fausses excuses non plus. Vous êtes habillé-e-s, vous sortez et parcourez les 2,5 km aller et les 2,5 km retour. Vous allez marcher 5 km ce qui correspond à environ 1 heure de marche.

Le but de cet exercice est de diminuer l’angoisse que génère le fait de sortir courir dans la rue. En faisant plusieurs fois le parcours en marchant, avec ou sans un de vos enfants (je dis un car avec 2 ça devient vite compliqué de rester concentré-e sur le parcours), lui/elle-même avec ou sans son vélo/trottinette, vous apprivoiser votre parcours de course à pied. Vous l’étudiez. Vous le modifier si besoin. Faites cet exercice 5 ou 6 fois les prochaines semaines (mine de rien, ça vous fera 30 km de marche) et vous aurez une vision très clair d’un parcours de 5 km qui part de chez vous et qui revient chez vous. Ensuite, passez au conseil numéro 2.

2. Avant de commencer à courir : Marcher en tenue de sport

Alors voilà, vous marchez 2 ou 3 fois par semaine (ou même 1 fois) et vous parcourez vos 5 km, avec ou sans enfants. Maintenant, vous avez une vision précise du parcours et, peut-être, vous croisez des joggeurs-ses que vous regardez avec un grand sourire. La deuxième étape consiste à continuer cet exercice encore 1 ou 2 fois mais cette fois-ci en vous mettant dans l’ambiance running. Vous avez des chaussures, des vêtements adéquats et vous faites la même chose. Vous sortez marcher, avec ou sans enfants, avec ou sans leurs vélos. Et vous faites le même parcours en vous mettant un peu plus dans le mental d’un-e futur-e runneur-se.

3. Avant de commencer à courir : Marcher à moitié

L’envie monte en vous, vous voulez courir mais vous avez encore peur. Peur de ne pas y arriver, peur de ne pas tenir. Je vous conseille de courir l’aller, que vous connaissez par coeur et qui fait 2,5 km, et ensuite de marcher au retour. Vous aurez fait 5 km, la moitié en marchant. Une fois que vous l’avez fait plusieurs fois et que vous avez pris confiance, passer à une étape supérieure. Courez 3km, marcher 2 km, etc. Vous arriverez à 5 km au bout de quelques semaines. Avec cette méthode vous établissez un parcours connu, rassurant dont vous connaissez le début, le milieu et la fin. Cela vous empêchera d’être angoissé-e par des pensées parasites du style : Par quoi je commence ? Quand je termine? J’en ai assez fait là non ?

Et finir par faire votre parcours en courant

Pour certain-e-s, cela prendra quelques semaines pour d’autres des mois. Le plus important est de lutter contre la peur de sortir courir dans la rue en l’apprivoisant petit à petit. Si vous trouvez quelqu’un de motivé dans votre voisinage ou entourage, c’est encore mieux. Courir 5 km pour la première fois fait peur, marcher 5 km parait déjà plus abordable. Vous verrez qu’au fond, en marchant ou en courant, ça reste la même distance et ce n’est pas si effrayant que ça. Ce qui est connu fait moins peur.

Reprenez le contrôle et sortez marcher ! Vous retrouverez la motivation en vous mettant en action, pas en rêvant. Allez-y, c’est à vous de jouer!

Lire aussi 

Courir en salle de sport ou courir dehors: Les 15 avantages

Confessions d’une (ancienne) taille 46 : épisode 1 « Le déclic »

Joggeuse assassinée : analyse d’un fait divers

Top 9 des citations illogiques censées vous remotiver

Confessions d’une ancienne taille 46 : épisode 4 « Les schizophrènes »

Commentaires Facebook
Retrouver la motivation
Se motiver pour courir : 3 mythes à déconstruire

Comment se motiver pour courir, grande question. Aux grandes questions, les petites réponses suffisent parfois… Il y a quelques jours, je m’apprêtais à sortir courir lorsque j’ai reçu un message. Mon interlocutrice me faisait remarquer que, à cause du vent, les parcs étaient fermés. Elle conclut en écrivant « mais si …

Retrouver la motivation
Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles en 2018….et je le regrette

Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles. Tandis que 40.000 personnes bravent la chaleur, ce dimanche matin, je suis derrière mon ordinateur. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. Et j’avoue, je regrette. Mon agenda était pourtant bien réglé pour être prête le jour j. Mais je …

Run run run
Confessions d’une ancienne taille 46 : épisode 4 « Les schizophrènes »

Vous avez été nombreux et nombreuses à lire l’épisode 1, l’épisode 2 et l’épisode 3 des « confessions d’une ancienne taille 46″….voici….enfin…l’épisode 4 ! Le réveil s’enclenche et « c’est la fête » de Stromae qui est diffusé ! Sous la couette, je fredonne la chanson … ma moitié pousse de légers grognements de mécontentement …

Close