Ma Bucket List : 6 conseils de bases pour l’écrire

Retrouver la motivation

Si vous vous demandez « que faire de ma vie ? », ça va, vous êtes dans le bon. Mais si vous en êtes à vous demander « que faire avant de mourir », c’est que vraiment ça craint. C’est toujours frustrant de constater que la question se pose souvent en fin de vie.  Comme s’il fallait attendre la mort pour enfin s’autoriser à vivre. Je ne sais pas ce que vous devez faire avant de mourir. Par contre, ce que vous pouvez faire de votre vie, c’est écrire sa Bucket List, une liste de choses à vivre. Et c’est un excellent moyen de mettre en place une action motivante qui pourra vous faire sentir revivre. Mais de grâce, n’attendez pas de mourir pour cela…

Vous êtes convaincu-e-s ? Vous vous êtes lancé-e-s mais vous butez. Mais voilà, vous butez parce vous ne savez pas par où commencer, comment vous y prendre. C’est normal, vous n’avez pas souvent été confronté-e-s à l’exercice de lâcher prise non seulement sur vos envies, mais aussi sur vos rêves et votre destin. En effet, nous avons été conditionné-e-s pour nous conformer aux attentes que d’autres avaient : parents, conjoints, école, société. L’exercice inverse consistant à se poser la question de ce que VOUS voulez faire, de ce que VOUS voulez expérimenter, de ce que VOUS désirez vraiment est une question presque impossible pour certain-e-s. Les chaines sont tellement bien refermées, qu’il va falloir une sacrée pince pour les briser.

Ceci dit, ce n’est pas impossible. Alors, pas de panique. Je vous livre 6 conseils simples pour vous mettre dans le bon état d’esprit. Qui vous permettra de rédiger votre Bucket List plus facilement. N’oubliez pas aussi de consulter mes 6 étapes faciles pour la réaliser.

1. Consacrez un vrai moment

Que ce soit devant votre ordinateur ou sur une feuille de papier. Consacrez un vrai moment  pour rédiger votre Bucket List, vos actions concrètes, vos défis, vos envies.

Cette liste, c’est une succession de points concrets à réaliser pour reprendre confiance en vous (en apprenant des choses par exemple), en découvrant le monde (par des voyages), en améliorant votre santé (arrêter de fumer, commencer une activité sportive) ou en changeant des habitudes (se coucher plus tôt/plus tard, prendre les transports une fois par semaine pour voir tous ces visages illuminés par la joie et le bonheur).

Cela ne signifie pas que ces points peuvent être léger  comme « écrire Najoua t’es la meilleure sur le sable ». Ils peuvent être hautement expérimentaux : « commander un café chez Starbucks et les laisser orthographier mon prénom ». Tout comme ils peuvent être (presque) complètement inutile comme « acheter une mappemonde ». Ceux-ci sont bien évidemment des exemples complètement et totalement fictifs.

Dans tous les cas, arrêtez-vous un instant et prenez le temps de la réflexion.

2. Imaginez, que le temps de cette liste, tout est possible

Le blocage au début est normal. Nous ne sommes pas habituer à penser les choses comme si tout était possible. C’est ainsi que nous cadenassons notre monde, notre réalité, notre vision des choses. Nous restons plus souvent en-dessous de nos limites que au-dessus. Au point qu’il est très difficile d’imaginer la vie sans toutes ces contraintes que vous vous imposez.

Alors, fermez les yeux ou fixer le mur, mais dans les deux cas, oubliez les barrières physiques, psychologiques, émotionnelles, géographiques ou autres. Imaginez que tout est possible. Que feriez-vous si…. Avec des « si » on met Paris en bouteille mais avec des « riens », c’est votre vie que vous mettez en poubelle. C’est de moi, ça veut rien dire, mais je suis certaine que tout le monde a compris.

3. Gardez le secret

Certain-e-s se demandent s’il faut parler de cette liste à l’entourage. Mon conseil, qui sera peut-être critiqué, est de garder votre liste secrète dans un premier temps. Non pas que son contenu soit compromettant mais pour deux autres raisons. La première est que, parfois, sans le vouloir, les autres peuvent avoir des commentaires qui nous bloquent dans notre élan. La seconde est que, quoi qu’on pense, on est fort influencé par le regard des autres. Vous pourrez alors minimiser vos choses à faire, parce que celles-ci seront soumises au regard d’autrui. Je rêve de sauter en parachute alors que je pèse 130 kilos ? Commencer à courir alors que la seule activité que vous êtes allergiques chroniques au sport ? Arrêter de boire ou de fumer alors qu’on ne vous a connu que comme ça ? Que vont penser les autres ? Ils vont trouver ça ridicule…

Alors notez ce qui vous passe par la tête et ne le partagez, dans un premier temps, qu’avec les personnes qui croient vraiment en vous, qui ne jugeront pas et surtout, qui ne se moqueront pas. La moquerie est un des pires briseurs de rêves qui existent.

4. Commencez!

Vous êtes devant votre ordinateur ou votre feuille, vous ouvrez la cage mentale dans laquelle vous êtes enfermé-e-s, ça doit commencer à venir. Une fois les premiers mots sur la page, ça vient presque tout seul. Une idée en amenant une autre. Une recherche sur internet, provoque une ébullition mentale et des souvenirs d’enfants, d’adolescents reviennent même à la surface. Continuez ainsi, sur plusieurs jours s’il le faut jusqu’à essorer votre esprit de tous les désirs qu’il souhaite accomplir. Pour plus d’efficacité, lisez mes 6 étapes qui vous guideront et vous aideront dans être prise en main de votre vie.

5. Revenez-y souvent !

Votre liste est prête ? Parfait ! Normalement, elle aura libéré beaucoup d’énergie positive, vous aurez ouvert le champ des possibles, vous êtes motivé-e-s ! Mais faire la liste, ce n’est que la première étape ! Placez-là dans un endroit accessible (le bureau de votre ordinateur, ou votre sac, peu importe) et parcourez la liste régulièrement pour (1) barrer les éléments qui ont été réalisés et (2) vous souvenir de ce que vous voulez faire un jour. Vous mettrez en route, consciemment ou inconsciemment, les mécanismes pour accomplir les différents points.

Si vous avez un coup de blues, elle pourra se révéler très utile pour vous rendre compte de ce vous avez accompli ou, si ce n’est pas encore le cas, ce que vous pourrez accomplir.

6. Une fois un point réalisé, ne l’effacez pas…

De sorte que vous puissiez encore lire ce qu’il y a dessous. Ajoutez la date et, mieux, une photo du moment. Vous garderez ainsi une sorte de mémo visuel de votre liste. Libre à vous de le transformer en album photo.

Maintenant que vous avez des conseils concrets pour votre liste, tout n’est pas gagné. Encore faut-il rédiger vos différents points sans tomber dans certains pièges, et rendre votre liste irréalisable.

A votre Bucket List et reprenez le contrôle de votre vie.

 

Commentaires Facebook
Retrouver la motivation
Se motiver pour courir : 3 mythes à déconstruire

Comment se motiver pour courir, grande question. Aux grandes questions, les petites réponses suffisent parfois… Il y a quelques jours, je m’apprêtais à sortir courir lorsque j’ai reçu un message. Mon interlocutrice me faisait remarquer que, à cause du vent, les parcs étaient fermés. Elle conclut en écrivant « mais si …

Retrouver la motivation
Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles en 2018….et je le regrette

Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles. Tandis que 40.000 personnes bravent la chaleur, ce dimanche matin, je suis derrière mon ordinateur. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. Et j’avoue, je regrette. Mon agenda était pourtant bien réglé pour être prête le jour j. Mais je …

Retrouver la motivation
Commencer à courir : 3 conseils AVANT de débuter la course à pied

En général, commencer à courir démarre avec une envie forte. Vous avez envie de chausser vos chaussures et de sortir courir ? Mais vous bloquez. Vous n’osez pas. Et si on vous regardait bizarrement ? Ou encore, et si on se moquait de vous et votre « grand âge » ? Et …

Close