Écrire sa Bucket List en 6 étapes faciles

Retrouver la motivation

Si vous lisez cet article, c’est que vous souhaitez écrire votre Bucket List, je vous présente alors toutes mes félicitations ! Voici 6 étapes simples qui vous permettront de gagner en efficacité.

Étape 1 : Subdivisez en sous-catégories

Quand vous débutez votre liste, vous pouvez avoir du mal à commencer. Subdivisez votre liste en plusieurs sous-catégories vous aidera. J’en vois quelques unes que je cite ici mais il y en a certainement d’autres.

Les voyages

écrire sa bucket listJe ne connais personne qui n’a pas rêvé d’aller visiter un pays. Que ce soit en Inde, en Afrique du Sud, au Kenya, à Lisbonne, en Islande ou au Liechtenstein. Vous regardez les reportages d’Arte, l’émission « J’irai dormir chez vous » ou « Pékin express » et vous vous surprenez à avoir envie de partir mais vous ne partez pas. Je suis toujours surprise de constater que de nombreuses personnes ne voyagent jamais. Par peur « j’ai jamais pris l’avion », par découragement « avec deux enfants, oublie », par pseudo objectivité « c’est cher », par fatalisme « de toute façon on va tous mourir ». Il y a un début à tout si vous n’avez jamais voyagé, vous ne serez pas les premiers à partir avec des enfants en vous organisant, voyager ne coûte pas forcément cher et oui, on va tous mourir un jour. Autant en profiter.

Les apprentissages

Cette sous-catégorie est très large. Elle peut reprendre les apprentissages de type « apprendre une langue » « apprendre à cuisiner sainement » « apprendre à coudre » « apprendre à jongler » « apprendre à utiliser un ordinateur ». Mais elle peut reprendre aussi les apprentissages comme « reprendre des études de psychologie » « me former en informatique ». Le tout est d’être dans une logique d’augmentation de votre potentiel intellectuel ou artistique.

Le sport

écrire sa bucket listAhhh le sport. Qui ne s’est jamais dit « dans un mois je commence le sport » ? Ou « ça y’est demain je me mets au sport » ? Beaucoup d’entre vous ou toujours voulu pratiquer, par exemple le jogging, la boxe, l’escalade, la plongée, les arts-martiaux, la marche nordique, l’aquagym, le hockey, le ski, le kite-surf, le yoga, la danse, le golf, le tennis de table ou encore l’accrobranche.  Il existe un nombre incroyable de disciplines sportives. Non, vous n’allez pas exceller dans tous les sports, ce n’est pas le but. Mais qu’est-ce qui vous empêche de tester ? La plupart des premiers cours sont des cours d’essais gratuits. Multipliez vos expériences sportives et si vous avez un coup de foudre ou un vrai kiff, lancez-vous!

Les habitudes

Ou plutôt, les mauvaises habitudes. Il s’agit d’une sous-catégorie commune à de nombreuses listes. Vous pensez à la cigarette ou de moins regarder la télévision. Mais il peut s’agir aussi d’une habitude qui dépasse votre personne. Par exemple, le fait d’emporter son propre sac plutôt que de consommer des sacs plastiques au magasin. Ne négligez donc pas le travail sur vos mauvaises habitudes dans votre liste.

L’alimentation

écrire sa Bucket ListVous pensez tout de suite au régime ? Ce n’est pourtant pas mon intention. Agir sur son alimentation c’est bien plus que « commencer une régime« . C’est s’interroger sur sa consommation de sucre, la préparation de repas maison, cuisiner plus et consommer moins de repas préparés, boire plus d’eau, réduire ou éliminer les sodas, manger local, acheter des légumes de saisons, etc. Vous pouvez décider d’agir sur votre alimentation indépendamment des régimes.

 

Les expériences

Cette sous catégorie est ma préférée. Elle regroupe les expériences à vivre (au moins) une fois dans sa vie. Si vous avez l’occasion de les vivre plusieurs fois, tant mieux pour vous. Mais il ne s’agit ni de sport, ni d’apprentissages au sens strict, ni de voyages mais bien d’expériences. Par exemple, le saut en parachute (dont j’ai fait la folle expérience), les expériences extrêmes, dormir dans le désert, voir une aurore boréale, assister à une éclipse solaire, faire partie d’un voyage expérimental dans l’espace, passer une nuit dans un hôtel de glace, nager avec des baleines. Nous vivons dans un monde tellement monotone que ces expériences redonnent une sacrée bouffée d’oxygène. Sensations fortes garanties!

Étape 2 : Évitez les formulations vagues et privilégiez les actions concrètes

Les formulations vagues peuvent être rassurantes. Si vous dites « je me remets au sport », il y a une dimension flou très plaisante. Si vous dites par contre « je teste un cours d’escalade », le flou est dissipé, l’action concrète et la motivation plus claire. Pareil pour les voyages. « Faire un voyage » et « Faire un city-trip de 2-3 jours à Lisbonne » sont deux intentions différents.  Ou encore « Apprendre une autre langue » et « apprendre le russe » ne vous mèneront pas dans les mêmes directions. Cherchez la précision sans pour autant être irréalisable (point suivant!).

Étape 3 : Gardez la tête sur les épaules (ce qui ne doit pas empêcher de dépasser vos limites)

écrire sa Bucket ListAlors oui, il faut combattre les limites de votre esprit quand vous faites votre liste. Oui, il faut voir grand. Vous avez le droit de vous projeter dans tous ce que vous désirez. Mais, non, il ne faut pas exagérer. Vous ne pouvez pas vous dire « je vais perdre 10 kg en 1 semaine » parce qu’une pub vous proposant une astuce bizarre vous l’aura promis. Dans la même logique « sauver le monde » ou « empêcher la 3ème guerre mondiale », même si je nous le souhaite à tous et toutes, n’apportera pas grand chose. Vous pourriez aussi vous dire « je vais changer ma vie en 2 jours » parce que vous êtes « déter » (hein déter ? c’est l’abréviation de « déterminé », merci au rap de m’avoir appris à couper les mots trop longs). Soyez fous, voyez loin, pensez grand mais réalistes malgré tout.

Étape 4 : Soyez clair sans être trop précis

A ce stade-ci, vos formulations doivent être déjà assez efficaces. Mais il est possible d’apporter quelques petites améliorations encore. Vous êtes plein-e d’énergie, vous êtes à fond dans votre liste et vous voulez vous fixer des objectifs de plus en plus précis. C’est une bonne chose en soi. Mais cela peut rapidement devenir un piège. De « Courir un marathon » on passe à « courir un marathon dans 4 mois » puis à « courir un marathon dans 4 mois en 3 heures ». Cool les gars. On se calme. Oui c’est une Bucket List censée vous remotiver à agir, pas une accumulation d’objectifs compétitifs qui vous stresseront.

Étape 5 : Remplacez le verbe « Arrêter »

Le verbe arrêter est selon moi un verbe faussement actif. « J’arrête de fumer », « j’arrête de boire », « j’arrête de regarder la télé » ne sont pas des actions concrètes qui vous placent dans une position actives. Par contre, si vous remplacer par « je contrôle ou je réduis ma consommation de cigarettes » « je me consacre une heure le soir en éteignant la télévision » ou « je prends soin de ma santé en diminuant la boisson/le sucre/le sel », vous êtes dans une autre logique. Beaucoup plus active et ce sera beaucoup plus impactant.

Étape 6 : Découpez les gros morceaux de votre Bucket List

Plutôt que de mettre uniquement « Quittez mon job », mettez les actions connexes qui vous permettront de le faire « créer mon entreprise » « me former à …. » « dévaliser une banque de savoir (parce que l’autre banque, c’est illégal, et que « aller en prison » ne figure pas dans ma liste). Pareil pour « courir un marathon » si vous n’avez jamais couru. Commencez par « courir 5 km » « courir 10 km sans m’arrêter » etc. Un gros rêve, c’est une accumulation de petits rêves. Wawe Najoua, c’était beau ça.

Maintenant, projetez-vous et kiffez !

écrire sa bucket listVous avez écrit votre liste. Imaginez-vous dans 1 an, 2 ans ou 3 ans. Ayant accomplis la moitié, le tiers, le quart ou toute la liste, qu’importe. Vous aurez appris une autre langue ou repris des études, changez de boulot, visiter le Liechtenstein, couru un marathon, perdu du poids, etc. Si vous vous placez dans cette énergie active, vous aurez forcément avancé, grandi, appris, compris, entrepris, repris le contrôle de votre vie. Alors qu’attendez-vous? Je ne dis pas que ce sera facile, et magnifique, et tout ira bien. Je dis qu’il faut commencer quelque part et que la Bucket List est un  moyen simple et gratuit de commencer. Pour le reste, vous êtes assez grand-e-s pour gérer, combattre, affronter et, encore, grandir.

Étape 7 à venir : Utilisez mon fichier excel (qui va arriver…patience)

J’ai toujours fait mes listes sur du bon vieux Word. Le problème, c’est que Word ne donne pas de chiffres sur le nombres d’actions accomplies, ce qu’il reste à faire, quel pourcentage de la liste a été réalisé, etc. Vous me direz que c’est très « mathématiques ». C’est vrai. Mais les chiffres sont une excellente source de motivation. L’école nous a conditionné. Nous savons directement que faire 60% c’est « mieux » que 10%. De deux choses l’une, soit on lance un débat intellectuel sur « Est-ce que c’est vraiment mieux? ». Soit, on s’en sert pour se motiver. Je préfère la 2ème option.

Réjouissez-vous, si vous n’avez pas eu de bons points à l’école, ici vous pourrez faire vos 80% et, au moins, vous aurez appris quelque chose. A l’école, je suis pas toujours sûre qu’avoir 80% signifie avoir appris quelque chose.

L’honnêteté intellectuelle m’oblige à vous dire qu’il existe des applications sur vos smartphones. Je ne les ai jamais utilisées mais bien évidemment, si c’est plus pratique, foncez. Le plus important est la rédaction de cette liste, bien plus que le support sur lequel elle est rédigée.

Allé reprendre le contrôle !

Commentaires Facebook
Retrouver la motivation
Se motiver pour courir : 3 mythes à déconstruire

Comment se motiver pour courir, grande question. Aux grandes questions, les petites réponses suffisent parfois… Il y a quelques jours, je m’apprêtais à sortir courir lorsque j’ai reçu un message. Mon interlocutrice me faisait remarquer que, à cause du vent, les parcs étaient fermés. Elle conclut en écrivant « mais si …

Retrouver la motivation
Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles en 2018….et je le regrette

Non, je n’ai pas couru les 20 km de Bruxelles. Tandis que 40.000 personnes bravent la chaleur, ce dimanche matin, je suis derrière mon ordinateur. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. Et j’avoue, je regrette. Mon agenda était pourtant bien réglé pour être prête le jour j. Mais je …

Retrouver la motivation
Commencer à courir : 3 conseils AVANT de débuter la course à pied

En général, commencer à courir démarre avec une envie forte. Vous avez envie de chausser vos chaussures et de sortir courir ? Mais vous bloquez. Vous n’osez pas. Et si on vous regardait bizarrement ? Ou encore, et si on se moquait de vous et votre « grand âge » ? Et …

Close